Nectar des dieux

Je viens de me rendre compte que j’ai oublié de vous parler de ma fâââmeuse bouteille comme je vous le promettais dans mon billet d’avant Noël…skuzé!

Bref, ça valait la peine d’attendre en maudit! Quel délice!!!

Premièrement, Bollinger, c’est la classe à l’état pur. Pis les Vieilles vignes françaises, c’est leur cuvée d’exception…alors, on est en terrain de pur bonheur ici là.

Oubliez les mélanges de différents cépages, oubliez les passages rapides de la barrique à la bouteille, oubliez les ptits champagnes bons à arroser la foule…on parle ici des meilleurs raisins de Pinot noir, sélectionnés à la main et vieillit 2 ans en petites barriques de chêne qui donne une finesse aux bulles, un fruit mielleux discret et envoûtant comme nul autre (bon ok, quelques Krug ou Dom Pérignon mais même là) dégusté par le passé. Et les 10 ans d’âge, qu’on ne peut malheureusement retrouver que chez des champagnes de cuvées d’exception, lui confère une subtilité hors du commun. Ces bulles…ces bulles mes amis, pas les bulles qui vous frisent le palais…non, des bulles d’une finesse et d’une douceur de jeune fille…ça vous caresse, ça vous berce…c’est l’extase! D’autant plus que la finale est merveilleuse!

J’vous dit, c’est vraiment le genre de bouteille qu’on se tappe une fois dans une vie (à ce prix-là, faut faire chier pour en boire 2 fois  😆 ) et qu’on n’oublie jamais!  Si jamais vous avez la chance merveilleuse de croiser un verre d’une telle bouteille, même si vous n’êtes pas trop champagne…il ne faut pas passer à côté d’une occasion semblable!

Publicités

9 Réponses

  1. En passant, ça a l’air qu’on cherche un directeur à Tasiujaq.

    Je te dis ça de même, là.

    • Je sais bien l’Amiral…mais tu sais justement aussi bien de ton côté qu’avec le choix que j’ai fait en début septembre et des raisons qu’il l’ont motivé, qu’il est absolument hors de question de tout lâcher pour aller me tapper Tasiujaq…ceci dit, ne craint pas, je garde l’oeil ouvert pour le moment où le mandat que je me suis donné sera accompli…

  2. Wow! Ça donne envie de baiser des bulles!!! 😀

  3. En général j’aime pas trop les bulles… et un pareil nectar j’oserai pas en boire pour ne pas pouvoir l’apprécier à sa juste valeur!

    Mais petite anecdote: moi qui ne boit plus de porto pour cause d’abus un soir trop arrosé j’ai eu la chance de boire un porto rare. Je ne saurai dire lequel, sinon qu’on a dû le décanter avant la délectation. J’ai goûté en me faisant tordre un bras par celui qui avait apporté la bouteille à la maison. Je lui disais que je préfèrai lui laisser son nectar que de le gaspiller. Après avoir bu le « doux poison », c’est moi et l’ami qui avons fini la dite bouteille de porto. Quand la passion nous emporte (gastronomiquement parlant) plus rien n’existe!

    • Meuhhhhnon, faut pas avoir peur de ne pas apprécier une telle chose à sa « juste valeur »…si quelqu’un te l’offre, il ne faut pas dire non…qu’on aime sans se tapper la tête sur les murs, ce n’est pas important, l’important c’est d’apprécier et de partager…le niveau d’appréciation, c’est personnel de toutes façons.

      Soit dit en passant à propos du porto, dans mon premier billet sur ladite bouteille, je répondais à un commentaire sur les nectars en ces mots:

      « Par contre, pour les portos, alors là, attention! Menoum en effet! J’ai eu le plaisir de partager un 40 ans d’âge avec un grand chum et autre passionné (le barbare érudit, autre épicurien blogueur que tu connais probablement) il y a quelques années. WOW! J’te dis, les effluves de vanille, caramel et pain grillé étaient tellement envahissants et enrobants qu’on les aurait crus remplis de phéromones!!! »

      Bon, c’était un Tawny et dans ton cas, étant donnée la décantation, je crois deviner un excellent Vintage, qui ne sont pas du tout le même genre de produit mais ce sont quand même tous deux de ces merveilles qui se laissent découvrir et apprécier. J’te souhaite d’autres de ces bijoux! 🙂

  4. Maintenant je ne dis plus non… je ne voudrais pas passer à côté de quelque chose de sublime!

    En effet, je rêve encore de ce jour ou l’extase a été si fort qu’on aurait pu l’avoir confondu avec un orgasme!!! 😉

    Rien de moins …

  5. […] me suis permis un super nectar pour Noel…après le Bollinger de l’an dernier, j’ai persisté et signé cette année avec un Krug Grande Cuvée. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :